ROTHAU - DONON - MOLSHEIM

De la gare de Rothau on revient à Molsheim par la Claquette, les Quelles en prenant la route, Maison Forestière de Salm, descente à l'Etang du Coucou, on descend un peu et on monte à gauche, et encore  à gauche à 595, R F de la Maxe. On monte et on se retrouve sur les Hautes Chaumes au point 902.  Après va vers le Col du Prayé, le Col du Donon, on descend sur Schirmeck, Urmatt  pour trouver un train ou on pédale jusqu'à Molsheim. Je n'ai pas retrouvé les horaires pour ce tour, c'est  à compléter cela se fait dans une après- midi.

J'indique des horaires pour une version rallongée par le Donon puis Col du Narion: Ce tour peut se faire en prenant le train qui arrive à Rothau en début d'après midi. J'ai noté gare de Rothau 13h35, 14h20 carrefour les Quelles, Etang du Coucou, puis à gauche R.F. de la Maxe, 15h34 Etoile II, 15h 55 Col du Donon, 16h20 Baraque Carrée, 17h20 point 935 au dessus de la source de la Hasel en passant par le Col du Narion ( Baraque des Juifs), 17h45 Oberhaslach,19h50 Molsheim.

De la M.F. de Salm (633) on peut se dispenser de descendre à l'Etang du Coucou, on monte vers le Chalet Frientz, c'est  plus direct mais cette  montée, c'est lassant !

En me relisant, je me demande pourquoi dans ces horaires, je suis passé après la Baraque Carrée près du Grossmann au point 935 ( Altmatt) où il ya un refuge, ( fermé mais avec un abri). Pour arriver là il faut suivre la Route des Russes  après la Baraque Carrée c.à.d monter ( c'est goudronné) à 798, 781 avec une belle vue sur la vallée de St Quirin ou Vallée de la Sarre Rouge, pour trouver à 681 le Chemin des Bornes qui vient de Lorraine ( Abreschwiller ou St Quirin) et monter par là  à l'Altmatt. Par le Kohlweg ( chemin du charbon de bois) on arrive au Col du Narion et on descend sur la Vallée de la Bruche.

iBaraque carree 2016

la Baraque Carrée:  ce jour là les conditions étaient optimales pour réussir les photos mais je n'avais pas vu que sur ce petit appareil les  iso étaient à 1600, résultat: des photos loupées, à refaire, mais pour cela, si je veux la même photo avec de la neige et du soleil, il faudra attendre l'hiver prochain !

Pour aller du Col du Donon à la Baraque Carrée on a le choix : soit on va direction d'Abreschwiller, cimetière militaire allemand 813 et dans la descente avant 791, on prend l'ancien tracé obstrué en partie au départ par des rochers de grès  qui est l'ancienne Route des Russes (qui débouche maintenant plus bas  dans le virage 791)  ou bien au Col de L'Engin on prend le GR 53 qui reste davantage à niveau constant.

De la Baraque Carrée on peut monter au Col du Narion en restant côté Bassin de Wisches. les cartes au 1: 25 000° ne facilitent pas la lecture, autrefois c'était plus simple, tout était sur la carte au  1 : 25 000 Dabo, Wangenbourg, Nideck ( avec moins de routes forestières), maintenant c'est à la jonction Mont Ste Odile-Donon ( se faire un montage avec des copies pour ce secteur):  à la Baraque Carrée on  prend ce qui sur la carte est un trait noir sous le GR 53, cela rejoint  à 765 la R F du Noll, on va  à gauche, chemin du dessus ( toujours trait noir sur la carte) et on monte, vers le haut on  va  à droite et on arrive à 940, puis à plat avec la belle vue vers le Col du Narion.

Si on ne veut pas rallonger et trop se fatiguer dans ce tour départ Rothau, on peut descendre sur Grandfontaine et la gare de Schirmeck depuis Etoile III  754 au dessus du vallon du Haut Fourneau. C'est raide, il faut freiner tout le long. Si l'on va jusqu'au Col du Donon on peut descendre par la route ou si l'on veut quelque chose de plus forestier, aller au Col entre les Deux Donons et par 798 et 687 descendre dans la Vallée de la Bruche. A 687, limite de la carte Donon, on se trouve sur la carte Ste Odile, on descend à 650 et là on choisit: on va sur Schirmeck par le Colbéry 599 (+ bleue) ou par 627,  Abri du Sanglier, on va vers Wisches soit par le Petit Wisches ( vallon du Tiefenbach) soit par le cimetière militaire. Après, retour Molsheim en train ou à vélo.

Chemin de fer forestier

 

Page extraite du n° 2 /2004 de la revue  du Club Vosgien, article de Paul LOISON » la voie ferrée forestière Waldbahn) et ses extensions durant la Première Guerre Mondiale. On voit la voie ferrée qui reliait Grandfontaine à l'Etang du Coucou et à la tourbière de la Maxe pour exploiter la tourbe et les extensions pour alimenter le front repoussé à l'Ouest de la frontière par les Allemands en août 14.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×