PRESENTATION

à la perheux   au col de la Perheux

FAIRE DU V.T.T. AUTOUR DE MOLSHEIM

Cartes du Club Vosgien au 1/25 000 ou 1/50 000

En 1993 l'Office du Tourisme de Molsheim a fait imprimer un petit livret où je donnais des indications pour des balades à vélo autour de Molsheim et dans la Vallée de la Bruche.

Près de vingt ans plus tard, à la demande de Daniel DIBOURG, Président du Club Vosgien Molsheim-Mutzig, je publie à nouveau la description de quelques itinéraires. Cela ne s'adresse pas à ceux qui préfèrent créer eux-mêmes leurs circuits, ni à ceux qui foncent en pelotons, ni aux casse- cous promis à quelque fracture. Ce qui me plaît dans le vélo c'est la liberté d'aller où l'on veut en fonction du temps, de la condition physique, de profiter de la beauté des paysages, d'écouter les oiseaux, de faire un effort régulier sans prendre de risques dans les descentes. J'ai beaucoup pédalé seul dans des endroits très peu fréquentés, alors mieux vaut jouer la prudence plutôt que le chrono.

Attention en particulier dans les descentes aux caniveaux creusés en travers du chemin qui forment des tremplins et aussi à ceux en bois qui sont très glissants par temps de pluie. En hiver une couche de neige cache parfois la glace qui est en-dessous. Dans ce cas, même à pied, on se retrouve brusquement à terre.

Un des dangers des Vosges, ce sont les tiques avec la maladie de Lyme, très présente dans la vallée de la Bruche. En vélo on est moins exposé qu'à pied mais il y a des chemins pleins d'herbes ou parfois étroits où l'on n'est pas à l'abri, donc bien vérifier au retour. En cas d'auréole dans les jours qui suivent courir chez le médecin. Des DNA du 6 juin 2015 j’extrais ces lignes : « 5 à 20 % des tiques sont porteuses de la bactérie Borrélia dans leurs intestins à l’origine de la maladie de Lyme qui affecte 3 000 nouveaux cas par an rien qu’en Alsace. (voir le site @www.gare-aux-tiques-msa-alsace.fr). Il y a 5000 ans déjà Oetzi souffrait  d'un genou enflé à cause de la maladie de Lyme.

Ne vous lancez pas dans un parcours au-dessus de vos forces, surtout quand les jours sont courts.

J'ai indiqué des cotes d'altitude pour aider au repérage sur les cartes, C.V. = Club Vosgien

R.F.= route forestière

Cartes au 1/25000 : 3716 ET Mont St Odile Molsheim Obernai, 3616 OT le Donon, 3617 OT St Dié, 3617 ET Ste Marie aux Mines, 3715 OT Saverne, Sarrebourg. Pour une vision d'ensemble carte n°4 au 1/50000 du Club Vosgien et n°1 pour  le secteur St Quirin, Saverne.

Sur une carte les routes, chemins et sentiers sont figurés de différentes largeurs. Un sentier du club vosgien est bien visible en rouge même s'il est très étroit, alors qu'une route forestière n'est souvent figurée que par un mince trait noir. En principe on ne doit  pas déranger les marcheurs, surtout  si le chemin est étroit, il est bon de s'annoncer avec une sonnette et de ralentir si l'on arrive vite dessus ou de s'arrêter si c'est vraiment nécessaire. J'ai effectué ces trajets en vélo seul, ce n'est pas conçu pour des groupes à moins de n'emprunter que les larges chemins . Chacun peut composer une sortie avec se confiant à la carte, en modifiant au besoin le trajet imaginé au départ en fonction du temps, du profil du terrain, de l'état de fraîcheur ou de fatigue du moteur. Même si  parfois on se perd un peu, on finit par se retrouver (sauf par temps de brouillard !) et on retrouve un chemin comme par magie, " comme quand  dans un pays qu'on ne croit pas connaître et qu'en effet on a abordé par un côté nouveau, après avoir tourné un chemin, on se trouve tout d'un coup déboucher dans un autre dont les moindres coins vous sont familiers, mais seulement où on n'avait pas l'habitude d'arriver par là, on se dit  tout d'un coup : mais c'est le petit chemin qui mène à...."

Je ne suis  pas spécialement entraîné, ni tout jeune. Aussi, si je mets des horaires, ce ne sont pas des records à battre, c'est juste une indication.

Je n'ai pas reproduit les cartes. Ce que je fais :  je dessine le circuit sur un transparent ou une feuille de calque avec quelques indications horaires au retour d'une sortie.

Je n'indique que des balades à la journée ou d'une demi-journée. On peut très bien envisager un tour de la vallée de la Bruche en deux, trois ou quatre jours mais alors il faut avoir de quoi se changer, cela alourdit le sac. Je prends de quoi me changer avant la descente si la sortie commence par une longue montée. Une feuille en plastique est bien utile  pour se protéger la poitrine du froid dans les descentes en hiver.

Certaines photos ont été prises en hiver, saison où la vue porte plus loin. C’est aussi pour donner à ceux qui fréquentent les Vosges en été une autre image des paysages.

Depuis la rédaction de certains de ces itinéraires il se peut que des choses aient changé ici et là (état des chemins…) mais l’essentiel reste valable. J'ai inclus des articles sur l'histoire de la région: exploitation des mines, frontière disputée en 1914-18, occupation allemande, résistance et déportation en 1940-45... J'ai  particulièrement utilisé les articles de la revue l'Essor de Schirmeck qui est une mine de renseignements et dont je remercie les auteurs. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×