AUTOUR DU RABODEAU

On peut faire une version raccourcie du Grand Tour (voir Schirmeck - Col du Donon) descendre dans la vallée du Rabodeau, ancien fief de la famille Boussac, depuis les Quatre Bancs vers la Petite Raon, Moussey et remonter en face vers les Hautes Chaumes. A partir de 461 au Nord de Moussey on peut monter vers l'Abri Bernard mais, si je me souviens bien, il y a beaucoup de pierres, en descendant par là ça va, mais en montant ? Alors je suis passé par le Vallon du Rabodeau, 634, vers le Fer à Cheval à gauche, en montant en contournant la Basse du Gentil Sapin par 778 on arrive au croisement sous le Lacet écrit sur la carte. C'est un très bel endroit, une belle vue vers l'Ouest. Je suis déjà passé là seul en ski de fond en venant du Donon par les Hautes Chaumes et descente vers les Rouges Terres et route du Prayé bien dégagée avec juste une  fine couche de neige bien glissante même en montée ( choisir un jour avec une bonne couche de neige non glacée pour la descente vers les Rouges Terres, si l'on est seul dans un coin aussi peu fréquenté on ne peut prendre de risques). En vélo soit on fait cette descente autour des Rouges Terre par 811 puis à droite 696, on tombe sur la route à 671, après, retour par la route au Donon, soit on monte à droite à 902 et on revient par les Hautes Chaumes. En fait c'est usant de remonter ainsi, on peut rentrer depuis Moussey par la route vers le Prayé, c'est raide mais sans doute moins fatigant.  

En ce mois d'avril 2016 j'ai fait un tour au mémorial de Schirmeck où il y avait une petite exposition sur les 1000 triangles rouges de la vallée du Rabodeau ( voir article  DNA du 20 avril 2016), un triangle rouge sur la tenue de détenu signifait déporté politique." De août à octobre 44 plus de 1000 hommes ont été raflés par les Allemands avant d'être envoyés dans des camps, principalement à Dachau, transitant par le camp de Schirmeck -la Broque, dont il ne reste rien aujourd'hui ( juste une maison). Certains des déportés seront envoyés au camp du Struthof et y perdront la vie. Plus de 700 raflés vosgiens ne reviendront pas.

Le 17 août c'est l'opération Waldfest, suite aux parachutages des Alliés, les Allemands ratissent la forêt, découvrent sous un rocher au Jardin David une sacoche oubliée sous un rocher dans sa fuite par un officier du maquis du GMA Vosges ( GMA = Groupement Mobile d'Alsace) une liste de volontaires, composée pour l'essentiel d'hommes de Moussey, pour récupérer les containers largués par les Alliés, 52 hommes furent arrêtés, transférés au Château de Belval pour y être torturés et interrogés, puis direction Schirmeck à pied en 2 étapes.

Le 24 septembre, jour de la libération d'Epinal, une grande rafle a lieu dans les 6 villages du Haut Rabodeau, 453 hommes sont arrêtés dont 317 ne reviendront pas de Dachau. Ainsi à Moussey et au Saulcy on est étonné de trouver tant de noms sur le monument commémoratif de ces déportations.  A  Moussey 231 hommes ont été arrêtés dont 178 ne sont pas revenus, dont le Maire Jules Py, otage volontaire. les 5 et 6 octobre ont eu lieu les rafles au Vieux Moulin et  à Senones: 392 déportés dont 260 ne sont pas revenus.

Ainsi la vallée du Rabodeau fut appelée " la vallée aux 1000 déportés", "la vallée aux veuves" ( 400 veuves ) ou" la vallée aux orphelins" (  750 orphelins) et "la vallée des larmes " par le Général de Gaulle. le but des maquisards du GMA c'était d'aider les Alliés et de libérer les camps de Vorbruck-la Broque et de Schirmeck, ce qu'ils n'ont pas réussi à faire. Les déportés, à part des femmes du camp de Vorbruck, ont été transférés par les Allemands vers d'autres camps de l'autre côté du Rhin devant l'avance des Alliés.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×